Description du projet Onimiki

Onimiki, est un projet de mini-centrales hydroélectriques qui permettra de générer des retombées économiques importantes. C’est un projet communautaire de qualité qui est porté par les communautés des Premières Nations de Kebaowek et de Wolf Lake, ainsi que par la MRC de Témiscamingue. Il respecte les critères les plus élevés en matière d’environnement et d’acceptabilité sociale.

Le projet Onimiki représente un investissement de l’ordre de 190 millions $. Sa construction devrait durer 2 ans et permettra de créer plus de 200 emplois dans la région. Les experts évaluent qu’il générera dès la première année des revenus nets de 1,880 M$ pour les Premières Nations et la MRC.

Les mini-centrales auront une capacité de 42 MW. La première à être construite (Onimiki 1, capacité de 37 MW), sera située aux abords de la rivière des Outaouais, à environ 800 m au nord de l’ancienne centrale de la Gatineau Power. La seconde, plus modeste (Onimiki 2, capacité de 5MW), sera construite à la sortie du Lac Tee.

Onimiki permettra de répondre à d’éventuels besoins du marché, en matière d’énergie renouvelable. La proximité du projet avec l’Ontario offre aussi des opportunités pour l’avenir.

Onimiki s’inscrit aussi parfaitement dans la Politique énergétique 2030 du gouvernement du Québec, tout en contribuant à solidifier les liens entre les différentes communautés.

Onimiki est l’un des projets hydroélectriques les plus facilement réalisables au Québec à l’heure actuelle :

  • Les études techniques sont complétées.
  • Seule une actualisation finale est requise, ce qui réduit d’autant les délais nécessaires à la réalisation du projet.
  • Le bassin hydrique est déjà contrôlé.
  • Le site est facilement accessible.
  • Le principal défi technique est la nécessité de construire une amenée d’eau en tunnel, sur une longueur de 1 620 mètres, jusqu’à la centrale principale.
  • Cette technique est toutefois déjà bien maîtrisée.
  • Les travaux pourront être réalisés sans nuisances pour la population puisque situés dans une zone non-habitée.
  • L’impact visuel final sera minime.

Cliquez sur les points de la carte pour en apprendre plus sur les différentes zones du projet.